8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Éradiquer les violences sexuelles et sexistes :
Un enjeu d’émancipation humaine

Le mouvement de libération de la parole des femmes, initié par #BalanceTonPorc et #MeToo, a permis d’éclairer les violences que subissent les femmes quotidiennement. Le Parti Communiste Français apporte tout son soutien à ces femmes qui refusent de continuer à vivre des violences dans leur famille, leur travail ou dans les espaces publics.
Éradiquer les violences, c’est ouvrir la voie vers une égalité entre les femmes et les hommes dont la société entière a besoin : égalité professionnelle et salariale, droits sexuels et reproductifs, partage du travail domestique. Comment penser bâtir une société d’émancipation humaine sans débarrasser la société des violences faites aux femmes ?
Les mobilisations féministes sont en train de prendre une ampleur internationale. Partout, les femmes manifestent, revendiquent de nouvelles libertés
En France également, les femmes luttent pour leurs droits
Face aux mobilisations populaires, le président E. Macron avait affirmé faire de l’égalité femmes-hommes une «é» de son quinquennat, et le gouvernement a réitéré cette promesse le 25 novembre dernier. Malgré les belles paroles, les actes ne sont pas au rendez-vous : les associations féministes, débordées, ne voient pas leurs subventions augmenter, tout au contraire.
Pour mettre en place une politique ambitieuse d’égalité femmes-hommes, il ne faut pas seulement des lois mais aussi les moyens de leur application : nous demandons un investissement de 5 milliards d’euros ainsi que la création d’un ministère à l’égalité femmes-hommes de plein exercice !
Pour obtenir ces nouvelles conquêtes féministes, amplifions notre mobilisation : soyons nombreuses et nombreux le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, dans la rue !

Pour l’égalité femmes-hommes :
Propositions des communistes

  • Lutte contre les violences

    Loi-cadre contre les violences faites aux femmes ainsi que les moyens de sa mise en œuvre
    Formation à l’égalité femmes-hommes pour tou.te.s les professionnel.le.s (justice, police, santé…)
    Lutte contre la prostitution : des moyens pour l’application de la loi du 13 avril 2016 conformément à l’engagement abolitionniste de la France

  • Égalité professionnelle

    Des sanctions lourdes pour les entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale
    Revaloriser les métiers «féminisés» (entretien, commerce, accompagnement à la personne)
    32h pour tous et toutes, sans baisse de salaire

  • Droits sexuels et reproductifs

    Constitutionnaliser le droit à l’avortement
    Supprimer la clause de conscience qui permet à des médecins de ne pas pratiquer d’IVG
    Ouverture de la PMA pour tous et toutes et lutte contre la lesbophobie

  • Lutte contre les stéréotypes

    Éducation à l’égalité de la crèche à l’université
    Lutte contre les campagnes sexistes dans les médias et les publicités

  • Un réel partage des pouvoirs

    Une 6e République avec démocratie paritaire
    Un statut de l’élu.e permettant aussi aux femmes de s’investir en politique

By | 2018-03-27T11:35:44+00:00 07/03/2018|