Après l’abandon de l’A 45. Le transport ferré : une solution d’avenir !

Après l’abandon de l’A 45. Le transport ferré : une solution d’avenir !
Mme Élizabeth BORNE, Ministre des Transports
Hôtel Le Play, 40, rue du Bac, 75007 Paris
Givors, le 17 octobre 2018
Madame la Ministre,
Depuis plusieurs années, nous sommes de plus en plus nombreux, citoyens, associations, élus, à nous mobiliser et à alerter contre ce projet dangereux d’A45 entre La Fouillouse et Brignais, qui est un non-sens économique, écologique et social.
Je me félicite de cet abandon.
Il est donc indispensable aujourd’hui de s’engager véritablement vers l’amélioration de l’existant ainsi que dans la recherche d’alternatives au tout routier, en développant notamment les liaisons ferroviaires et les modes actifs.
Le transport ferré : une solution d’avenir
Le train, c’est moins d’émissions de gaz à effet de serre, moins d’emprise au sol pour les infrastructures, moins d’accidents et de nuisances sonores. Démantelé dans les années 70, lorsque le choix a été fait de privilégier les transports routiers, le réseau ferré doit être réinstallé au plus proche des territoires. Cela passe par :
– la remise en circulation de l’omnibus ferroviaire entre Givors et Lyon-Perrache par la rive droite du Rhône
– l’augmentation des TER Lyon-St Étienne,
– mais aussi la réouverture des lignes anciennes aux voyageurs (Givors-Brignais, Lyon-Givors-Le Teil),
– la création de ligne tram-train Brignais-Mornant-St Étienne.
Aussi je me permets de vous solliciter pour que nous puissions engager ensemble et en concertation avec l’ensemble des partenaires, la réflexion d’opportunité pour : la remise en circulation de l’omnibus ferroviaire entre Givors et Lyon-Perrache par la rive droite du Rhône et l’extension de la ligne de tram-train Lyon-Brignais jusqu’à Givors. Cette réouverture, largement attendue dans ce secteur géographique du département du Rhône, constituerait une mesure alternative forte.
La pollution atmosphérique, responsable de 48 000 décès par an dans notre pays, dont plus d’un tiers directement imputable à notre mode de transport, nous invite à prendre des mesures d’urgence face à ce véritable enjeu de santé publique.
Il nous faut ainsi favoriser des modes de transport plus respectueux des territoires et des populations.
Par ailleurs, la congestion quotidienne de la ligne SNCF Lyon-Saint-Etienne, 1ere ligne de transport ferroviaire de province, doit nous amener à concevoir un maillage amélioré de notre territoire, permettant à la fois d’apporter de nouvelles solutions aux populations et également de répondre aux enjeux posé par le nœud ferroviaire lyonnais.
Pour conforter cette demande, je me permets de souligner que différents documents d’aménagement soulignent la nécessité d’un tel développement :
• Le SCOT de l’Ouest lyonnais, précise que la remise en service de la ligne Brignais/Givors, avec comme corollaire la création des haltes de Vourles et de Millery/Montagny constitue une piste prioritaire de développement d’une offre de transports en communs. Ceci dans la logique de conforter le réseau REAL (Réseau express de l’aire métropolitaine lyonnaise) et d’assure les liaisons vers l’agglomération. Dans ce sens, la CCVG (Communauté de Communes de la Vallée du Garon) a d’ores et déjà procédé à des acquisitions foncières sur la communes de Millery , et la commune de Vourles a inscrits dans son, PLU un emplacement réservé en vue de développer une offre de stationnement adéquate.
• Le SCOT de l’Agglomération Lyonnaise inscrit également notre territoire dans le secteur de la « porte sud-ouest de l’agglomération »et précise ainsi la nécessité d’assurer une « desserte optimale des polarités du centre d’agglomération et de ses franges ». La réouverture de la ligne Brignais-Givors est également présentée comme une opportunité d’améliorer le maillage du réseau express.
Le bouclage de cette ligne Lyon-Givors par Vourles et Millery/Montagny constitue donc une formidable opportunité de favoriser le rabattement des flux de déplacements depuis l’ouest lyonnais, tout en optimisant la desserte depuis le centre d’agglomération, dans une logique de complémentarité avec l’offre existante et future.
Restant à votre disposition pour approfondir cette question, je vous prie de recevoir, Madame la Ministre, l’expression de mes respectueuses salutations.
Raymond COMBAZ
Conseiller municipal de Givors
Secrétaire de la section du PCF

By | 2018-10-23T15:11:07+00:00 23/10/2018|