Cahiers de l’espoir

Intervenir dans le « grand débat » pourquoi :

  • D’une part, parce que les revendications des gilets jaunes, et plus largement des français, portent sur des sujets que nous partageons majoritairement. En effet, les questions de justice sociale, justice fiscale, démocratie, services publics, mobilité, aménagement du territoire (lutte contre les fractures territoriale), etc… sont au cœur du débat public. Ces questions sont souvent traités de manière décousus, insatisfaisantes, avec des contradictions. Notre contribution au débat, en tant que communistes, en plus de démontrer le bien fondé de nos propositions, est de proposer une vue cohérente, systémique des sujets traités. Plus que simplement accompagner les débats, nous devons nous y impliquer et y porter nos propositions.

  • D’autre part, la nature ayant horreur du vide, si nous n’y allons pas, d’autre s’en occuperont (et s’en occupe déjà). En effet, LREM, et Macron en tête, essayent de reprendre la main, en tordant le coup aux revendications de justice sociales et fiscales, pour continuer de dérouler son programme ultralibérale (en gros, choisissez quels services publics il faut fermer, pas d’imposition sur les entreprises, ni retour de l’ISF,  diminution du nombre d’élu aux dépens de la démocratie, etc…). Les autres forces politiques ne sont pas en restent.

    Téléchargez les cahiers de l’espoir

    Téléchargez l’argumentaire

By | 2019-02-05T18:58:24+01:00 02/02/2019|