Le 24 et 25 mai mobilisation pour le climat !Le 26 mai je vote Ian BROSSAT

Pour les communistes, ce sera toujours : L’Humain et la Planète d’abord

TOUT LE MONDE S’ACCORDE DEVANT L’URGENCE CLIMATIQUE… Sauf Macron qui tente de faire croire qu’il se préoccupe d’écologie, mais les actes ne suivent pas ! Trois ans après l’Accord de Paris, la France ne tient pas ses engagements de réduction d’émission de CO2, pire, elle les dépasse de 7% ! Et le gouvernement s’attend lui-même à une nouvelle hausse jusqu’en 2023 ! Irresponsable !

Sauvons la banquise pas les banquiers

Pourquoi nos gouvernants n’ont-ils pas le courage de prendre les décisions politiques indispensables ? Parce que cela empêche certains de se faire un pognon de dingue. Le capitalisme produit des pollutions car le profit est plus fort que le souci de sauver la planète ! Et les solutions du gouvernement consistent à ne pas questionner le système, mais à faire payer les « petits » en épargnant les « gros », les lobbys, le monde de la finance !

 

C’est le système capitaliste qu’il faut changer, pas le climat !

On veut nous faire croire que l’écologie serait ni de droite ni de gauche. Mais, il faudra bien choisir : soit le marché et la loi du  profit,  principaux  moteurs de la dégradation climatique, soit des règles politiques fortes pour sauver la Planète. Nos vies sont plus importantes que leurs profits ! Il faut sortir du capitalisme et inventer une nouvelle société écologique et sociale qui place l’être humain et la planète au cœur de tous ses choix. Sans attendre cette nécessaire révolution rouge et verte, la France peut et doit donner le «  bon  exemple»  rapidement. Nous faisons des propositions d’urgence. Des propositions d’écologie positive plutôt qu’écologie punitive. Pour réconcilier fin de mois et fin du monde. Sachant qu’en France, transport et logement sont les 2 plus gros émetteurs de CO2 responsables du réchauffement climatique, il y a quelques mesures prioritaires à mettre en place :

Les Communistes proposent :

  • Taxation du kérosène et du fioul lourd, très polluants
  • Gratuité des transports en commun.
  • Développement du transport ferroviaire fret et passager pour faire reculer le « tout camion »
  • Loi favorisant les circuits courts, agricoles comme industriels et pénalisant les délocalisations de production et les importations.
  • Rénovation de 1 million de logements pour permettre à chacun d’économiser l’énergie (et réduire la facture !).
  • Création par l’Europe d’un « Fonds climat » pour la transition écologique. Les aides publiques seront attribuées sur critères sociaux et environnementaux et  remboursées  en  cas  de non-respect pour en finir avec le green washing ;

Taxer les riches pour sauver le climat !

Nos premières mesures peuvent être appliquées rapidement et sont finançables.                                               Il faut 15 à 20 milliards d’euros par an au budget de l’Etat pour tenir nos engagements climatiques. Plutôt que d’augmenter les taxes sur l’essence et le diesel, faisons payer ceux qui ont l’argent pour sauver les gens :

  • rétablissement de l’ISF (Impôt Sur la Fortune),
  • taxation exceptionnelle des bénéfices des compagnies pétrolières,
  • prélèvement  à  la  source  des  bénéfices  des  multinationales, lutte contre l’évasion fiscale,
  • prendre 10 milliards d’€ sur le budget « rénovation des armes nucléaires ».

Le 24 et 25 mai je participe à la mobilisation

Le 26 mai je vote Ian BROSSAT pour ce donner des moyens d’action supplémentaires : se doter d’élus européens pour agir concrètement. Pour sauver le climat. Bousculer le vieux monde capitaliste et introduire le vent du changement en Europe !  

 

By | 2019-05-21T15:32:11+01:00 21/05/2019|