Le libre accès au transport, c’est possible !

COP 21, Grenelle de l’environnement, réchauffement de la planète, plafond des 2°C… et quelques dizaines de milliers de véhicules qui traversent chaque jour Lyon et son agglomération.

Le pouvoir public ne doit pas se contenter d’alarmer, il doit créer les conditions de la baisse effective d’émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, les collectivités territoriales, ici la Métropole , doivent reprendre la main sur le service de transport en commun, en exclure les logiques marchandes et de rentabilité avec les groupes financiers qui les accompagnent.

C’est bien le désengagement de l’État et les politiques d’austérité qui sont responsables du manque de moyens du SYTRAL. C’est la baisse des dotations des collectivités territoriales et la hausse de la TVA qui bloquent le développement du Service Public !

Changer Lyon, avec le Parti Communiste Français

Nous pensons que la mobilité est aujourd’hui un droit et un enjeu de société et de démocratie. Nous pensons que la réflexion sur la transition énergétique est devenue incontournable. Nous pensons que la lutte contre la pollution est une urgence de santé publique. Nos objectifs pour le service public du transport en commun sont :

  • Développement du réseau.
  • Libre accès à l’ensemble des transports.
  • Qualité de service et de matériel.

Le développement du réseau TCL doit permettre à tout résident de la Métropole d’aller d’un point A à un point B sans changer plus de deux fois de transport, et avec le minimum de trajet en voiture.

Le libre accès a donné les preuves du report massif du véhicule individuel au transport en commun partout où elle a été mise en place. Elle est aussi la garantie du désenclavement des banlieues périphériques et de la mobilité vers l’emploi pour la population la plus précaire de notre territoire.

La qualité du service et du matériel assure non seulement la construction de tram, bus, et métro nécessaires pour répondre à la demande, et la dynamique économique qui l’accompagne. Mais elle assure aussi les bonnes conditions de travail des salariés du transport en commun.

Entre réponse écologique et développement économique,
Ensemble, faisons de Lyon une ville moderne.

Financement

Actuellement le ticket TCL est financé à 77% par :

  • Le versement transport (les entreprises).
  • Les collectivités territoriales (Le Grand Lyon, Conseil Général du Rhône).
  • Les subventions d’État.

Comme à Aubagne, Arcachon, Dunkerque, Compiègne, Cluses, Mayenne…et dans 30 autres villes qui assurent déjà la gratuité des transports en commun, nous demandons la légère augmentation de ces budgets pour assurer la prise en charge à 100% du coût des TCL par la collectivité.

By | 2016-10-28T14:56:23+01:00 28/10/2016|