Niche parlementaire : les parlementaires PCF défendront 6 propositions de loi aujourd’hui

La réponse aux exigences populaires au cœur des propositions de lois des parlementaires communistes et des 10 propositions du PCF pour la France

Depuis son élection, Emmanuel Macron mène, avec son gouvernement et sa majorité, une politique privilégiant les plus fortunés et les grandes entreprises. Face aux colères et aux exigences populaires, le Président de la République a pourtant dû ouvrir un grand débat national dont le PCF et ses parlementaires ont décidé de se saisir, pour entendre leurs concitoyens et mettre en débat leurs propositions.

C’est dans cet esprit que les Député-e-s et sénateurs communistes et républicains défendent 6 propositions de loi dans le cadre de leur niche parlementaire, ce jeudi 7 mars à l’Assemblée nationale et au Sénat :

  • Une proposition de loi visant à rétablir l’ISF et à garantir une plus grande progressivité de l’impôt ;

  • un texte visant à augmenter le Smic pour lui faire atteindre les 1 800 euros brut et les 1 400 euros net au 1er janvier 2022. La première hausse, de 100 euros brut, serait prévue pour le 1er juillet 2019 ;

  • une proposition de loi pour la transparence sur l’utilisation de l’épargne populaire en matière environnementale.

  • Une proposition de loi visant à re nationaliser les autoroutes ;

  • Un texte visant à supprimer les revenus du conjoint dans le calcul de l’Allocation Adulte Handicapée et à rétablir de la justice à l’égard des personnes en situation de handicap ;

  • un texte visant à renforcer l’intégrité des mandats électifs et de l’Assemblée nationale, pour rétablir la confiance envers les représentants du peuple.

Ces propositions de loi montrent qu’il est possible de répondre à l’exigence de justice sociale justice fiscale et de démocratie qui s’expriment avec force dans notre pays.

Beaucoup d’entre elles  seront au cœur des propositions pour la France que nous dévoileront le samedi 16 mars prochain, 10h, lors d’un rassemblement  place Chassaigne-Goyon à Paris, avec Eliane Assassi, Présidente du groupe des Sénatrices et Sénateurs CRCE et André Chassaigne, Président du groupe GDR à l’Assemblée nationale. 

Élaborées à partir des débats et des cahiers de doléances que les militants et élus communistes ont fait remplir par nos concitoyens, ces propositions constituent à la fois des réponses cohérentes à la mobilisation populaire et une étape incontournable pour dépasser les crises économique, sociale, démocratique et environnementale dans lesquelles s’enfoncent notre pays et l’Europe.

Alors qu’Emmanuel Macron et son gouvernement tentent par tous les moyens d’escamoter les vrais débats et de dévoyer la colère populaire, les communistes, leurs parlementaires souhaitent au contraire donner des prolongements immédiats aux exigences des français, en matière de pouvoir d’achat, de justice fiscale, de démocratie et de transition écologique. Pour peu que soient réorientées les richesses aujourd’hui largement détournées par les marchés financiers, les banques et les actionnaires, par l’évasion fiscale et les cadeaux faits aux grandes entreprises, il est possible de mettre en œuvre tout de suite l’ensemble de ces propositions.

Notre peuple peut compter sur la détermination du PCF et de ses élus pour entendre ses aspirations et apporter les réponses à la hauteur de leurs attentes.

Parti communiste français,

Paris le 7 mars 2019.

By | 2019-03-07T13:11:24+01:00 07/03/2019|