Non à la baisse de fréquence sur la ligne Givors-Perrache !

Transports en commun :
Non à la baisse de fréquence sur la ligne Givors-Perrache !

Celles et ceux qui prennent régulièrement le train à la gare de Givors s’en sont rendus compte : depuis plusieurs mois, le nombre de trains circulant entre Lyon et Givors a bien diminué.
Avec un remarquable cynisme, la direction de la SNCF a profité du mouvement social initié en avril dernier pour procéder à des ‘ajustements’ sur son plan de circulation, espérant faire porter le chapeau aux cheminots en grève pour défendre le maintien du service public !
Ce stratagème ne résiste pourtant pas à l’examen des faits : début avril, l’omnibus qui reliait Givors à Perrache a été supprimé (1 train par demi-heure aux heures de pointe), tandis que la desserte des gares intermédiaires (Givors-Canal, Grigny, Vernaison, Pierre-Bénite) est assurée par les trains au départ de Firminy. Résultat : des trajets rallongés dans des trains surchargés.
Cette décision, qui constitue une attaque en règle du service public ferroviaire, a été prise au moment même où le gouvernement nous jurait qu’aucune ligne ne serait fermée : on mesure bien la valeur de leurs promesses ! Cette décision, prise en accord avec l’exécutif régional dirigé par Laurent Wauquiez, montre bien la proximité idéologique qui existe entre LR et LREM.
Surtout cette décision ne concerne pas seulement Givors, ni les gares intermédiaires : lorsqu’une desserte n’est plus assurée, c’est la circulation sur l’ensemble du territoire environnant qui est touchée. Ceux qui prenaient le train peuvent être contraints de recourir à l’automobile ; ceux qui prenaient déjà leurs voitures constatent une augmentation, progressive mais réelle du trafic. Quant à ceux qui vivent simplement sur le territoire, ils sont contraints de respirer toujours plus de gaz d’échappement. Bref, les temps de trajets sont rallongés, les conditions de circulation sont dégradées, l’air est pollué.
La Métropole de Lyon connaît aujourd’hui son 3e pic de pollution depuis fin juin : pour la qualité de vie, pour l’environnement, pour la solidarité, les communistes se battront pour promouvoir et développer le service public des transports collectifs !

Raymond Combaz
Secrétaire de la section
Conseiller municipal de Givors

By | 2018-07-26T16:11:01+00:00 26/07/2018|