Non à la fermeture de centre de greffe de la Croix-Rousse !

Les communistes du département du Rhône soutiennent le mouvement engagé par le personnel de l’hôpital de la Croix Rousse.

Ce mouvement, initié depuis quelques jours, s’oppose au transfert du service de greffe de foie vers l’hôpital E. Herriot (HEH) et dénonce l’aberration médicale.

L’hôpital de la Croix Rousse dispose d’un plateau technique adéquat, animé par une équipe pluridisciplinaire qui permet de prendre en charge le patient dans sa globalité. La direction des HCL annonce le transfert des greffes à E.Herriot alors que les patients seraient toujours suivis à la Croix Rousse.

Les patients et leurs familles en sont les premières victimes. Si le transfert se réalise, ils vont être ballotés d’un endroit à l’autre, générant encore plus d’angoisse et de fatigue.

C’est inadmissible

On peut se demande pourquoi un tel transfert, quels sont les objectifs des HCL ? L’hôpital de la Croix Rousse réalise avec succès les greffes du foie, assure le suivi des patients (ce que ne peut faire HEH) et peut en accueillir davantage. Ne va-t-il pas perdre sa compétence et sa qualité au profit d’Edouard Herriot en faisant la place aux cliniques privées détenues par les grands groupes financiers.

En effet, Le déploiement des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), décidé par le quinquennat Hollande se poursuit après les restructurations initiées par la loi Bachelot/Sarkozy. Il a pour conséquence des fermetures de lits, des privatisations, la braderie du patrimoine hospitalier des HCL déjà bien entamé, au plus grand profit des spéculateurs immobiliers et des groupes financiers internationaux, à la tête des cliniques privées présentes sur le territoire.

La santé est notre bien le plus précieux

Les communistes exigent :

  • L’arrêt immédiat de ce transfert.
  • L’abrogation des lois Bachelot et Touraine
  • Un moratoire sur les restructurations hospitalières avec l’ouverture d’un grand chantier de rénovation et de développement des hôpitaux publics financés par des prélèvements sur les dividendes (40 milliards versé en 2015)
  • Un développement des services publics qui met l’humain au centre de toutes les préoccupations

Venez en débattre avec les députés communistes

LUNDI 12 février à 20H00 – Bourse du Travail, Lyon

By | 2018-02-10T14:52:23+00:00 02/02/2018|