Non au délit de solidarité, halte à la chasse aux immigrés !

Le gouvernement n’a aucun sentiment pour les plus faibles : la politique indécente qu’il conduit à l’égard des immigrants déshonore notre pays.

Nécessité fait loi

Peu importent les raisons qui ont poussé ces personnes sur les chemins de l’exil : elles sont forcément justifiées. Seule la nécessité peut vous pousser à traverser le désert, à risquer l’esclavage, à traverser la mer en canot, à franchir des montagnes, à passer l’hiver dans une tente, un bidonville ou sur un coin de trottoir.

Solidarité concrète

À Villeurbanne, un bâtiment inoccupé rebaptisé Maison Mandela a été investi depuis quelques semaines par un collectif d’habitants afin d’offrir un accueil digne aux familles désespérées, avec à terme la possibilité de loger entre 40 et 50 personnes. La Métropole de Lyon, propriétaire des locaux, a décidé de faire expulser les citoyens solidaires, parmi lesquels se trouvent des militants communistes. Ils sont convoqués au tribunal d’instance de Villeurbanne le 12 février pour répondre du délit de solidarité.

Soutien à nos camarades

La fédération du Rhône du Parti communiste français dénonce fermement cette décision injustifiable de la Métropole de Lyon. En digne héritière de Gérard Collomb, la majorité mène une politique d’hostilité à l’égard des immigrés au lieu de prendre ses responsabilités et ouvrir des places d’accueil.

Nous appelons à un large rassemblement Lundi 12 février à 9h00 devant le Tribunal d’instance de Villeurbanne, en soutien au collectif Agir Migrants Lyon.

Venez soutenir les militants : 

Lundi 12 février à 09H00 – Tribunal d’instance de Villeurbanne

Témoignage d’une militante :

On a réquisitionné il y a quasiment un mois une maison à Villeurbanne, aujourd’hui appelée Maison Mandela qui accueille depuis quelques jours les premières familles.

Nous y faisons un gros boulot de mise en état (et ce n’est pas fini) il y a possibilité  de loger entre 40 et 50 personnes dans 9 appartements

La réquisition a été revendiquée comme acte militant. Mais, il y a un mais… ce bâtiment est propriété de la Métropole qui n’est pas du tout d’accord : ils viennent de voter un budget de 1,8 millions d’euros sur 2 ans pour  protéger leurs bâtiments vides !

Du coup les squatteurs sont convoqués dès lundi prochain le 12 convocation des squatteurs au tribunal d’instance de Villeurbanne, la Metropole demandant l’expulsion immédiate.

Le message est clair: des citoyens peuvent faire ce que l’État refuse !

S’il y avait beaucoup de monde devant le tribunal ce serait super.

En savoir plus :

Rue 89 Lyon
BastaMag
Lundi Matin
By | 2018-02-08T22:21:37+01:00 08/02/2018|