Service public de proximité ?

Au lieu de s’adapter au besoin des citoyens, les élus  lyonnais et gouvernementaux, aidés par la direction de la Poste, ferment à tout va les petites agences dans les quartiers.

Pour preuve : dans le 5e arrondissement  de Lyon, dans le quartier de Champvert, entre Vaise et le Point du Jour, le bureau de poste vient de fermer sans autre forme de procès. Une poste placée près d’une maison de retraite, de deux écoles, d’un centre commercial et de nombreuses habitations. Selon le directeur de ce lieu les locaux ne seraient pas assez rentables. Pourtant tous les après-midi, la poste comptait  un grand nombre de personne de tous âges, utilisant ces services « dit de proximité ».

Le 18 juillet, portant ma lettre recommandée, je trouve la poste fermée définitivement, au lieu du mois de septembre comme précédemment annoncé.
Je suis donc allé à la poste du Point du Jour, prétendue la plus proche de mon domicile ; autrement dit 2 kms en voiture (tout le monde n’a pas une voiture !) en cinq minutes, mais à pied (il faut grimper une forte pente avant d’arriver sur le plateau !) plus de 30 minutes. Vous avez dit proximité ?
Contactant l’Union locale  de Vaise, quelle ne fut pas leur surprise d’apprendre la fermeture si rapidement malgré les distributions de tracts et signatures de pétition.

Voilà la vie du quartier de Champvert avec les fermetures des services publics.
Au fait, sur la porte de la poste il y a marqué que le bureau de tabac remplacera les préposé(e)s. Quand on connait l’endroit bonne chance aux papis et mamies pour porter leurs colis !
Mais ça c’est une autre histoire…

By | 2017-11-15T14:06:35+01:00 29/09/2016|